Agassa-Kossi, un grand gardien de but togolais
Sélections, Togo Foot

Agassa Kossi, de la lignée des grands gardiens togolais

Qui a suivi de près l’itinéraire de Agassa Kossi ne peut que s’incliner devant son talent. Il fut sans conteste de la lignée des grands gardiens que l’Étoile Filante de Lomé a donnée au Togo à l’instar de Tommy Sylvestre. Il fait partie, c’est indubitable, des grands gardiens Togolais de l’Histoire comme Tsé Tsé, Nibombé Waké, Parito de l’Entente 2 de Lomé.

Agassa Kossi dans la lignée des grands gardiens de but du Togo

Agassa Kossi débute sa carrière à l’Étoile Filante de Lomé au Togo en 1997, avant de rejoindre, en 2001 l’Africa Sport d’Abidjan en première division de Côte d’Ivoire. L’année suivante, il est recruté par le FC Metz qui évolue alors en Ligue 2 avant de monter en Ligue 1 un an après. Il joue son premier match de L1 le 2 août 2003 contre l’AC Ajaccio. Il reste encore trois années au club messin mais n’est pas titulaire.

Ambitieux et désirant inscrire son nom dans l’histoire des grands gardiens de but, il décide alors, en 2006, de tenter sa chance en Espagne à Alicante mais n’y trouve pas le temps de jeu espéré. En règle générale, les joueurs européens sont privilégiés toujours quand ils sont en concurrence avec un joueur Africain aussi meilleur que soit ce dernier. L’Espagne ne fait pas exception. Agassa retourne alors en France.

C’est au Stade de Reims que Kossi Agassa se relance en 2008. À son retour, évidemment, il n’est pas titulaire. Il saisit l’opportunité de la blessure et des mauvaises performances en série de Johan Liébus pour montrer au public enfin son talent et son savoir-faire. Mais la politique officieuse de deux poids deux mesures continue à lui être préjudiciable. Stoïque, le Togolais ne se plaint pas et attend patiemment son heure. Au bout de deux ans, il a accumulé une trentaine de matches sur 76 possibles. Le Stade de Reims descend en National, Agassa tente alors un prêt au FC Istres où il restera une année.

Le retour à Reims

De retour à Reims, il gagne sa place de titulaire au cours de la saison 2010/2011, en réalisant des matchs époustouflants de haut niveau, en particulier contre le Stade Rennais en Coupe de France où il sort deux pénaltys. Le public le réclame. Le 11 mai 2012, le Stade de Reims s’impose sur la pelouse d’Amiens et valide son ticket pour la Ligue 1, notamment grâce à une saison exceptionnelle du portier togolais.

L’international Togolais est nommé parmi les quatre meilleurs gardiens de ligue 2 pour les trophées UNFP mais c’est finalement un joueur européen de Bastia qui est récompensé. C’est ici encore et toujours le deux poids deux mesures.

En 2013, Kossi Agassa remporte enfin le Togo Football Awards du meilleur joueur togolais évoluant à l’étranger. Jusqu’ici, il était toujours barré par Sheyi Adebayor, le génial et phénoménal attaquant des Éperviers du Togo.

Avec 12 matches joués en tout et pour tout cette saison avec l’équipe première de Reims, Kossi Agassa n’a pas connu une saison pleine. Pourtant ce n’est pas le talent qui lui manque, ni non plus le travail abattu lors des séances d’entraînement. C’est que dans la vie, il y a de ces moments où rien ne va, malgré tous les efforts consentis, et on ne comprend pas pourquoi. Le gardien de but international a connu des hauts et des bas. Il s’est sorti toujours des périodes difficiles. C’est le signe des grands.

Les Togolais comptent sur leur grand gardien pour conduire les Éperviers du Togo à la victoire au Libéria. La tâche ne sera pas pour autant aisée.

Publicités

Laisser un commentaire