tagba-president-ftt
Interviews

Tennis : Romain Tagba reconduit à la tête de la Fédération

Romain Tagba : « Notre rêve est de faire de Kégué notre terre battue, notre Roland Garros »

Atafaitom Romain Tagba a été reconduit le samedi 24 mars 2018 à la tête de la Fédération Togolaise de Tennis (FTT) pour un quatrième mandat de quatre ans. Dans la foulée de cette réélection, il envisage d’achever les chantiers initiés au cours de son mandat précédent. Le Président de la FTT, le matin du dimanche 25 mars, après un match de tennis au siège fédéral, a accepté volontiers de se prêter à l’exercice des questions-réponses. Il dressa d’abord le bilan de ses trois mandats passés avant de dévoiler les chantiers du quatrième mandat. Entretien…

 La réélection de Romain Tagba

Président Tagba
Président Tagba de la Fédération Togolaise de Tennis.

Monsieur Romain Tagba bonjour

Bonjour David

Félicitations pour votre réélection.

Merci beaucoup, c’est un honneur pour moi que le congrès me fait de reconduire. Je tenais à remercier tous les participants, tous les délégués et tous les clubs. Je tiens aussi à remercier les membres du Comité National Olympique du Togo et le ministère des sports pour l’accompagnement.

Au lendemain de votre réélection, on vous retrouve sur court de tennis, en jouant. Comment l’interpréter ?

Disons que c’est ma passion, j’aime beaucoup ce sport, je m’y adonne beaucoup et je veux développer ce sport dans mon pays.

Le bilan des trois mandats passés

Trois mandats déjà, faisons un peu le bilan avant de nous appesantir sur le quatrième mandat.

Au cours de ces trois mandats, nous avons fait beaucoup de chose. Pour le premier mandat nous avons essentiellement résolu tous nos problèmes, nos dettes à l’international ; au niveau de la Fédération internationale de Tennis, la confédération africaine de Tennis où le Togo devait beaucoup d’argent et le pays était exclu de toutes les compétions. En claire nous n’avons plus de dettes envers ces institutions. Aujourd’hui, elles nous accompagnent dans nos activités.

Au cours de ces mandats, nous nous sommes équipés. Nous avons mis en place beaucoup d’infrastructures, nous avons rénové les deux courts qui étaient là et nous allons construire un autre. La fédération n’avait pas de siège, ce que nous avons mis en place. Au niveau des tribunes, nous avons aussi construit un réfectoire pour les joueurs. Également le grand projet qu’on a eu à faire, c’est la mise en place d’un centre ‘’ entraînement et étude’’.

Grâce aux partenaires, nous avons construit un bâtiment où nous logeons les pensionnaires jeunes filles et jeunes garçons, ils sont au nombre de 15 mais nous avons la capacité d’avoir 18 pensionnaires.

Nous avons mis en place des structures pour les encadrer, ils ont trois entraîneurs qualifiés, un préparateur physique, une surveillante, un médecin qui les accompagnent ; des jeunes dames qui assurent leur repas ainsi que deux répétiteurs qui les accompagnent quand ils rentrent des cours. Ici nous n’avons que les meilleurs, les meilleurs aussi au niveau des études.

La formation sous les mandats de Romain Tagba

Au cours de ces trois mandats, vous avez aussi mis l’accent sur la formation.

Effectivement. D’abord la formation des encadreurs, nous avons initié beaucoup de stage de formation au niveau du Togo et d’autres sont envoyés à l’extérieur. Nous avons aussi formé 2 entraîneurs de niveau 2 et une trentaine d’entraîneurs de niveau 1. Nous avons formé aussi des arbitres.

Avec la création de ce centre, cela crée une stimulation au niveau des autres joueurs qui ne font pas partie du centre. Vu que le niveau est très élevé au du centre, les encadreurs des clubs font des efforts pour atteindre le niveau des joueurs du centre. Donc cette stimulation tire vers le haut le niveau du tennis togolais.

Des jeunes talentueux pour une relève digne

Au plan national il y a eu beaucoup d’activités pour les jeunes mais aussi pour les seniors. Mais le bémol, c’est à l’international que ça cloche.

Président Tagba
Le Président s’exerce à garde une excellente condition physique

Oui effectivement pour ce qui concerne les jeunes, nous avons des joueurs qui évoluent. Mais c’est au niveau des seniors que nous avons des problèmes. Pour former un joueur senior professionnel, il faut du temps, de moyens, et de l’énergie. Nous ne sommes pas encore arrivés là.

Mais nous avons des joueurs qui sont à l’international, il y a les frères LOGLO, notre joueur Antoine GBADOE qui est aux USA, Katanga qui est en train de monter, donc petit à petit nous sommes en train de mettre en place une équipe vraiment soudée pour aller vers la coupe Davis.

La vision et les ambitions de Roland Tagba

Romain Tagba, le quatrième mandat, comment se décline-t-il ?

Pour le quatrième mandat, nous allons mettre aussi l’accent sur les infrastructures, d’ailleurs nous avons déjà lancé la construction de deux cours de tennis au niveau de l’AAT juste derrière l’ancienne présidence. Nous avons un domaine où nous pouvons mettre jusqu’à 4 ou 5 courts de tennis. Au niveau du centre-ville ici ce sera la surface dure.

Nous avons prévu à Kegue une académie de tennis où nous avons 13 hectares ; nous allons faire uniquement la terre battue avec 13 ou 14 cours de Tennis.

Ce sera notre Roland Garros ?

Justement, je dois faire un déplacement pour Rolland Garos parce que nous voulons créer une association de tennis pour les pays francophones, initiée par la France. Ils veulent créer ça lors des périodes de Rolland Garos, et ils veulent mettre une structure en Afrique en terre battue. Et ceux, qui auront la terre battue auront le label de Rolland Garros et il y aura des contributions de la France. Donc notre rêve est de faire de Kégué la terre battue.

Donc une fois que nous aurons toutes ces infrastructures, les jeunes pourront mieux jouer et on aura à former beaucoup de joueurs.

Alors M. le président qu’est-ce qu’il faut vous souhaiter ?

Souhaitez-moi bonne chance.

Bonne chance alors

Merci beaucoup.

Propos recueillis par David ASSIMADI
Publicités